Soins quotidiens - L’indispensable hygiène des yeux

Extrait du Guide Pratique de DECLIC : « Mon enfant est polyhandicapé ».

Quand l’oeil ne se ferme pas parfaitement ou pas assez souvent, la sécheresse oculaire peut faire le lit dune infection. Quelques gestes quotidiens apportent cependant à votre enfant un meilleur confort et constituent une bonne prévention.

Soulager dabord

L’inflammation des paupières et la sécheresse oculaire modérée apparaissent fréquemment chez les enfants polyhandicapés. Ces problèmes requièrent une prise en charge spécialisée et des soins d’hygiène.

Infections et inflammations

La blépharite chronique, infection du bord des paupières est fréquente et les troubles peuvent aussi provoquer orgelets, chalazions et kératites. Les causes de ces inflammations ne sont pas toujours connues. Plusieurs facteurs son parfois intriqués. Tous ces phénomènes créent une mauvaise qualité de larmes et sont entretenus pas le manque de liquide protecteur des yeux.

Observez les paupières

Très gênants et douloureux, ces troubles, la plupart du temps, ne sont pas spectaculaires, ce qui conduit souvent à les négliger chez des enfants qui souffrent pas ailleurs d’un lourd handicap.
Cest très dommageable, car une aggravation est prévisible si ces problèmes ne sont pas correctement traités.

Les bons réflexes

Si possible, empêchez votre enfant de se frotter les yeux. Utilisez mouchoirs et bavoirs bien propres pour éviter la surinfection. La fatigue visuelle et le diabète accentuent aussi l’évolution de toutes sortes d’infections oculaires. Ne vous servez pas de cosmétiques pour la toilette des paupières, mais de sérum physiologique et de vaporisateurs à eau.

Les gestes d’hygiène

Les soins d’hygiène quotidiens ne constituent pas un traitement miracle, mais ils diminuent les risques de complication. On peut ramollir les sécrétions avec du sérum physiologique, des vaporisateurs à eau, du gel pour les yeux ou un shampoing non allergisant pour bébé. En général, la meilleure solution consiste à laisser des compresses d’eau tiède (voir chaude) quelques minutes sur les paupières, puis à les masser pour que les sécrétions huileuses disparaissent complètement.
Des produits spécifiques peuvent être prescrits en cas d’infections bactériennes.

Pour lutter contre la diminution de la sécrétion des larmes, le mieux est d’utiliser des larmes artificielles sous forme de gel. Moins l’enfant cligne des yeux, plus il faut répéter ce geste dans la journée.

Pour plus d’information sur ce sujet, consulter le Guide DECLIC dans la Collection « Mon enfant ».


Rédigé le 21/07/2011 et mis à jour le 14/03/2015


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.