Les établissements

L’établissement pour les jeunes (EEAP) :

Sa raison d’être :

Le projet à l’origine de l’établissement pose le partenariat comme principe fondateur.

Le jeune ayant un handicap est sujet à part entière.

Ses spécificités :

Le partenariat : politique de référence

Le projet pédagogique consiste en un partenariat entre :
- Les Jeunes
- L’Equipe de professionnels,
- Les Parents, pour garantir une continuité entre l’institution et la famille,
- Les Associations de parents,
- Les Intervenants médicaux auprès de l’enfant ou de l’adolescent : médecins hospitaliers, orthoprothésistes, (Convention avec l’Hôpital Raymond Poincaré.)
- Les autres Institutions - spécialisées ou non - susceptibles de contribuer à l’enrichissement des activités proposées,
- Les Animateurs (conteurs, musiciens, danseurs...)

Une éducation adaptée, dont la communication, fil conducteur, constitue la base de travail

La place du jeune : au cœur du projet

Les apprentissages du jeune sont au centre de ce projet qui est basé sur le respect des droits et devoirs de chacun.

Les pratiques sont en permanence évaluées et réaménagées si nécessaire.

Au programme :

- Des activités individuelles ou en groupe organisées à partir des problématiques et appétences de chaque enfant ou adolescent, aménagées selon un rythme précis dans la journée. Certaines se déroulent à l’extérieur de l’établissement : balnéothérapie, poney, piscine...
L’association apporte un « Plus » en finançant une partie d’entre elles.
- Une recherche continue pour améliorer la communication entre et avec chacun des jeunes,
- Des actions de formation - recherche,
- Des relations régulières avec les familles dans le cadre du quotidien :

  • Un accompagnement hebdomadaire au minimum permettant des contacts directs entre équipe et famille,
  • Des réunions de travail parents /professionnels,
  • Des réunions ponctuelles à l’initiative des parents ou des professionnels,
  • Des bilans individuels,
  • Un cahier de correspondance utilisé au quotidien riche d’informations, dans le respect du « jardin secret » de chacun.

La formation : recherche et action

Ces formations convergent toutes vers la recherche d’un savoir-faire adapté aux besoins des jeunes et impliquent :

- Le Personnel.
Dans le cadre du budget de fonctionnement de l’établissement.

- Les Jeunes.
Dans le cadre de la mise en oeuvre des meilleures formes de leur participation (mise au point de logiciel, Orthopédagogie)

- Les Familles.
Dans le cadre de formations communes parents/professionnels organisées en interne ou par un intervenant extérieur.

A cet égard, l’association « Quelque Chose en Plus » finance certaines d’entre elles.


L’établissement pour les adultes (FAM) :

La Maison en Plus accueille 32 personnes en internat et externat. Elle est gérée par l’Unapei 92, se caractérise par son cadre familial (4 unités de vie de 7/8), la mixité d’une population polyhandicapée et/ou T.E.D. et une ouverture sur son environnement.

Cet établissement innovant imagine :

  • Un lieu de Vie posant un regard très positif sur la personne avec handicap pour mettre en évidence son potentiel d’éveil, toujours à développer, un dépassement permanent de ses déficiences.
  • Un lieu d’accueil offrant un panel de réponses adaptées aux besoins des personnes allant d’un accompagnement en semi-externat, internat séquentiel, à l’internat complet « le chez soi ».

« La Maison en Plus » veut permettre de garder une écoute attentive entre parents et professionnels pour mutualiser la connaissance des besoins de leur enfant et entretenir le lien familial. Par cette écoute bienveillante, l’éloignement nécessaire avec le milieu familial s’organisera harmonieusement, pour que la personne se structure dans son environnement d’adulte. »


Version à imprimer


Rédigé le 2/06/2006 et mis à jour le 12/05/2019